Valandre Blog

Maurice Herzog nous a quitté

 

Aujourd’hui, le 14 décembre 2012, les nouvelles nous ont secoués en nous apprenant la disparition de Maurice Herzog à l’âge de 93 ans.

Maurice Herzog - Paris

Maurice n’était peut-être pas autant connu du public que Reinhold Messner, mais dans le milieu alpin il était, et reste, un remarquable pionnier, en bravant le premier 8000 le 03 juin 1950, accompagné de Louis Lachenal : L’Annapurna 1 qui culmine à 8091m situé au Népal.

Maurice Herzog au sommet de l'Annapurna 1950

L’Annapurna 1 est considéré comme étant le plus dangereux des 14 8000m. L’accès nord et la route originale n’est pas si technique mais les avalanches y sont EXTREMEMENT fréquentes.

Annapurna North-West-Face - (c) www.ralf-dujmovits.de

Maurice et Louis avaient organisé une expédition complète, quittant la France pour braver le premier 8000 et ce en une seule saison. Jusqu’à eux, tous ceux qui avaient tenté de gravir un 8000 auparavant l’avaient fait en utilisant une approche plus longue, plus lourde et s’étalant sur plusieurs saisons; Maurice et Louis ont introduit le premier « short and fast » de l’histoire alpine, et ils sont devenus les premiers humains à fouler un sommet de plus de 8000m.

Conquistadors of the Useless - Louis Lachenal and Lionel Terray After Annapurna North Face Descent 1950

Mais leur performance est encore plus remarquable si l’on se souvient qu’ils ont gravit ce sommet sans oxygène – un point qui doit être souligné.
L’alpinisme, c’est d’abord de tirer des leçons, d’apprendre des expériences : cette expédition sans oxygène en haute altitude a eu un prix, Maurice et Louis ont tous les deux sous-estimé les combinaisons du froid extrême et de l’absence d’oxygène, oxygène nécessaire pour faire “carburer la machine“. Utilisant aussi un équipement léger (gants et chaussons), les deux alpinistes ont dû être amputés en urgence de leurs doigts et de leurs orteils dès leur retour au BC.

True Summit - Lionel Terray carrying Louis Lachenal from airplane on return from Annapurna 1950

En mois d’un mois, la communauté alpine française est endeuillée par la perte de deux de leurs icônes : Maurice Herzog et Patrick Edlinger (le 16 novembre 2012).

 

Maurice Herzog Patrick Edlinger

Repose en Paix

Bookmark and Share